CHANGE2REGARD OUTRE ATLANTIQUE

15/11/2019 | Synergies


les tribulations de pilifiens au canada


Cré-moé, cré-moé pas

Quèqu’part au Canada
Y’a maint’nant des Pilifiens qui voyagent, qui s’instruisent, qui échangent, qui s’inspirent et qui, peut-être, en inspirent d’autres.

Après la France et le Portugal direction le Canada pour ceux qui participent à cette magnifique expérience de Change2Regard soutenue par les fonds européens d’Erasmus+
Cette fois les équipes sont parties au Canada pour y rencontrer Patrick Fougeyrollas, et ensuite aller découvrir des associations et des entreprises qui mettent en pratique le modèle qu’il a développé.
Pour faire court (parce que son cv est long comme deux bras) Patrick Fougeyrollas est docteur en anthropologie et spécialisé dans l’étude du phénomène de construction sociale du handicap. Il est également membre fondateur et président du Réseau international sur le processus de production du handicap (RIPPH).

Le modèle qui sera présenté s’appelle le  MDH-PPH (acronyme de Modèle de Développement Humain – Processus de Production du Handicap, c’est un modèle qui ne place pas la responsabilité du handicap sur la personne.
Il s’agit d’un modèle conceptuel qui vise à documenter et expliquer les causes et conséquences des maladies, traumatismes et autres atteintes à l’intégrité ou au développement de la personne. Le modèle s’applique à l’ensemble des personnes ayant des incapacités, peu importe la cause, la nature et la sévérité de leurs déficiences et incapacités.

Le MDH-PPH montre que la réalisation des habitudes de vie peut être influencée par le renforcement des capacités ou la compensation des incapacités par la réadaptation et des aides techniques, mais également par la réduction des obstacles dans l’environnement. Les obstacles sont, par exemple, les préjugés, le manque d’aide ou de ressources, l’absence d’accessibilité du domicile ou de l’école, la difficulté de se procurer de l’information imprimée adaptée ou se déplacer au moyen d’une signalisation accessible.
Ainsi, mesurer la réalisation des habitudes de vie, c’est identifier un indicateur de la qualité de la participation sociale : il s’apprécie sur un continuum ou échelle allant de la situation de participation sociale optimale jusqu’à la situation de handicap complète.

 

Nul doute que les participants à ce voyage d’étude nous feront profiter de tout ce qu’ils auront appris et que cette connaissance viendra enrichir nos pratiques de terrain.

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous

Restez-connecté avec la ferme

 

 

 

 

 

Suivez-nous

Restez-connecté avec la ferme

 

 

 

COPYRIGHT © ASBL Ferme Nos Pilifs 2019

Politique de confidentialité
Information légale