La croisière s’est amusée !

09/08/2019 | Événements

Pour fêter dignement nos 35 ans tous ensemble, la direction avait décidé de nous emmener en bateau…
Au programme : une croisière sur le canal, une animation assurée par 3 artistes du Magic Land Théâtre, un karaoké, à boire, à manger et un énorme gâteau d’anniversaire réalisé par nos supers boulangers-pâtissiers.

C’était au mois de juin, une belle occasion de se retrouver hors de nos murs, de partager sourires et souvenirs et d’entendre Benoît Ceysens, le fondateur, et toujours directeur, de la Ferme nous rappeler comment, pourquoi et pour qui cette belle aventure était née.
On ne résiste d’ailleurs pas à vous partager des extraits de son speech pour tout savoir et comprendre des débuts de cette magnifique entreprise :

« C‘est en juin 1984 que la Ferme a débuté ses activités et la plupart ne le savent pas mais ce n’est pas grâce à Mme Filipson, ni à Pascal Cotteels, ni à moi que l’on doit la naissance de la Ferme.
C’est grâce à quelques gars ,dont certains sont toujours avec nous ici 35 ans plus tard. Ils étaient au Club de loisir Nos Pilifs avec moi. Cela va vous sembler paradoxal mais l’idée du travail est venue par le biais des loisirs.
Ce sont eux qui se demandaient quel job ils allaient trouver une fois sortis de l’école.
Ce sont leurs parents qui nous ont interpellé Mme Filipson et moi.
Et c’est donc grâce à eux que je me suis mis à visiter des ateliers un peu partout en Belgique. J’ai passé une année à visiter et préparer ce projet avec Mme Filipson et des thérapeutes du Centre Nos Pilifs qui m’aidaient bénévolement.
Pourquoi ne pas avoir créé un xème atelier de conditionnement, pourquoi une ferme ?
La plupart des ateliers que j’ai visités ne m’inspiraient pas beaucoup, d’une part, et d’autre part je savais ce dont étaient capables JJ, Yves et Didier et les autres.
Il fallait sortir des sentiers battus, faire autre chose. Travailler en plein air, rencontrer des gens, faire vivre un petit bout de quartier avec quelques poules et deux ou trois chèvres, voilà ce qui me motivait.
Et donc, on s’est lancé en juin 1984 rue du Wimpelberg dans cette aventure un peu scabreuse au niveau économique mais tellement sympa que, très vite, on a eu le soutien des voisins, du quartier et de la Ville de Bruxelles.
Les voisins venaient acheter nos œufs, le vin et le porto qu’on mettait en bouteille, les quelques légumes que nous produisions et même des poulets que nous élevions au Wimpelberg.
Nos outils de jardinage étaient récupérés des déclassés de la Ville de Bruxelles, la camionnette était ma voiture. Pour construire les abris pour les animaux on allait chercher du bois de récupération de chantiers de construction…et oui ! Bout2bois avant l’heure.
Nous occupions une maison familiale pleine d’escaliers et quand le téléphone sonnait, comme il n’y avait pas de centrale on s’appelait et on courrait dans la maison.
Qu’est-ce qu’on bricolait ! On n’avait pas d’argent, seuls les salaires des gars étaient payés, Pascal Cotteels qui avait rejoint le projet et moi étions bénévoles. Il a fallu attendre des années pour que la Ferme puisse payer nos salaires.
Pour stabiliser économiquement la Ferme, on a commencé le jardinage quand il faisait beau et la manutention quand il pleuvait et entre les deux on s’occupait des animaux et d’emballer les poulets. Tout le monde faisait un peu de tout …. Il était courant que je parte sur chantier et il m’est même arrivé de faire des devis c’est vous dire …
En 1987, Etienne a rejoint le projet comme CST et a professionnalisé l’activité de jardinage.
En 1989 Philippe nous a rejoint pour renforcer l’équipe de jardinage qui était le moteur de la Ferme. Des camionnette « Barkas »(2 temps) , des engins de l’est au moteur 2 temps servaient pour les chantiers.
En 1989, plus ou moins rassuré économiquement, on a commencé à construire la Ferme que vous connaissez aujourd’hui. Quel chantier !
Il faut savoir que c’était un champ de chicon et que tout ce qui est sur le site de la Ferme est le fruit du travail des équipes. Petit à petit on a construit, planté, semé, aménagé…
C’est une fois installé au Trassersweg qu’on a commencé à structurer l’activité et à parler d’une entreprise et plus d’une aventure aux lendemains incertains.
En 1995, Vincent rejoint l’équipe pour gérer le secrétariat et plus si affinité et il y a beaucoup plus …
On peut dire que c’est en 1995 que les fondations de la Ferme étaient construites.
Depuis la Ferme a grandi en nombre de travailleurs, en projets et en notoriété. Il ne reste plus beaucoup de Bruxellois qui ne connaissent pas la Ferme.
Tout ça pour vous dire que la Ferme telle qu’on la connait aujourd’hui est le fruit du travail de centaines de personnes qui sont passées par la Ferme ou qui sont encore et qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour faire cette entreprise où la différence à sa place, où la différence est la richesse.
La Ferme n’est pas un projet économique, c’est un projet humain, un projet de société inclusive qui met l’économique à son service. Le capital de l’entreprise c’est vous, c’est nous. C’est en cela que nous sommes un modèle d’économie sociale et espérons-le un modèle d’avenir.
»

 

Suivez-nous

Restez-connecté avec la ferme

 

 

 

 

 

Suivez-nous

Restez-connecté avec la ferme

 

 

 

COPYRIGHT © ASBL Ferme Nos Pilifs 2019

Politique de confidentialité
Information légale